Home » Psycho » Mon enfant a fait une fugue, que faire ?

Mon enfant a fait une fugue, que faire ?

Quand les parents sont confrontés à la fugue de leur enfant mineur, ils ne savent pas toujours vers qui se tourner… Pourtant, face à une telle situation, la première chose à faire est de prévenir le commissariat ou la gendarmerie la plus proche.

Information sur la fugue d’un mineur

Si avant les années 1930 la fugue était encore considérée comme une infraction, actuellement elle ne l’est plus. Rassurez-vous donc, si votre enfant a quitté le domicile familial, il ne risque pas d’être considéré comme délinquant. Toutefois en tant que mineur, il doit vivre sous votre autorité, d’autant plus que c’est vous qui l’hébergez. A noter qu’en tant que parent, vous êtes également le seul à pouvoir l’autoriser à s’absenter, même pour une courte durée.

Où demander de l’aide ?

Comme mentionné plus haut, il faut prévenir sans tarder les autorités les plus proches, notamment un commissariat ou une gendarmerie (Brigade des Mineurs). Donnez-leur une photo récente de votre enfant et afin de leur faciliter la tâche, vérifiez ce que ce dernier aurait pu prendre avec lui. Renseignez également tous les lieux que votre enfant a l’habitude de fréquenter, ainsi que ses proches amis. Il est courant en effet que le fugueur reste dans son quartier durant les premières 48 heures.

Que faire en cas de récidive ?

Votre enfant a l’habitude de fuguer ? Dans ce cas, vous pouvez déclencher une procédure d’assistance éducative en saisissant un juge pour enfants. Pour ce faire, la démarche consiste à présenter une demande auprès du tribunal pour enfants de votre lieu de résidence. Expliquez en détail pourquoi vous vous tournez vers la justice, notamment les raisons pour lesquelles votre autorité ne suffit plus pour gérer le jeune fugueur.

Après examen du dossier, le juge peut faire appel à un service éducatif en vue d’aider l’enfant mineur. A ce propos, il faut savoir que dans bien des cas, un tel comportement est dû à des conflits familiaux. Le juge peut aussi recourir à une autre solution, notamment celui de placer l’enfant dans un foyer spécialisé.

Remarque 

Si votre enfant est passé à l’action, c’est qu’il attend plus d’attention de votre part. Il ne sera pas ainsi indifférent au fait que vous ayez prévenu la police, enquêté auprès de ses copains, ou encore vérifié tous les lieux qu’il fréquente. Toutefois à son retour, il va falloir agir prudemment et surtout, ne pas brusquer l’enfant quant à un éventuel dialogue après la fugue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*