Home » Santé - Beauté » Pourquoi l’air de notre intérieur est plus pollué que l’air extérieur ?

Pourquoi l’air de notre intérieur est plus pollué que l’air extérieur ?

Dans la plupart des cas, nous aurions tendance à penser que l’air que nous respirons à l’extérieur est plus pollué que celui situé à l’intérieur. Or, cette hypothèse est loin d’être fondée, car les études ont démontré que l’air respiré à l’intérieur notamment dans l’habitat, les entreprises, les écoles les moyens de transport, les bureaux, etc. est plus pollué que l’extérieur. Toujours selon des études, cet air intérieur est 8 fois plus pollué que l’air extérieur.

À quoi est due cette pollution ?

Les endroits dits « intérieurs » auxquels nous passons la majorité de notre temps sont pollués par les polluants extérieurs, à savoir les émanations de gaz d’automobiles, émanations du sous-sol, des polluants du bâtiment lui-même, comme les ameublements, la décoration, etc., mais également de nos propres activités comme les produits que nous utilisons pour l’entretien, les parfums, etc.

Il est dit, que le conducteur est plus exposé à la pollution que les piétons ou les cyclistes, car les particules polluantes sont piégées dans l’habitacle. Le concept est le même, pour ce qui est de l’air que nous respirons à l’intérieur, car tous les gaz nocifs à l’extérieur pénètrent dans les bureaux via les portes et fenêtres et y restent emprisonnés.

Les solutions pour épurer l’air

Aérer son intérieur est primordial, même en période de froid, environ une dizaine de minutes en matinée, et de même le soir, permet à la maison de respirer disent les spécialistes. Préférez une décoration saine, c’est-à-dire biologiques et sans solvants. Les encens, le tabac, les bougies parfumées sont à éviter.

Des équipements de purification d’air sont également disponibles, qui absorbent toutes les impuretés présentes dans l’air intérieur de votre maison. Pour les jeunes enfants, un humidificateur d’air est nécessaire, pour éviter la bronchiolite, et ensuite un déshumidificateur d’air pour éviter les moisissures, et l’humidité qui se stagnent dans la maison.

Oui, une majorité d’éléments polluent notre intérieur, les vapeurs et fumées de la cuisine, les produits ménagers utilisés quotidiennement ou occasionnellement par des agences, la peinture sur nos murs, et même les produits cosmétiques produisent de la pollution. Les animaux domestiques produisent eux aussi de la pollution ambiante à cause des gaz et des vapeurs corporels.

Une prise de conscience est nécessaire pour améliorer la qualité de l’air

Comme nous le savons tous, la planète est de plus en plus polluée, et chacun de nous en est conscient. Des précautions sont à prendre dans l’urgence, afin d’éviter que les choses ne s’aggravent. De ce fait, la réglementation en matière de pollution d’air intérieur s’est vu accentuer ces dernières années. Les matériaux de décorations et de constructions sont désormais étiquetés, et des dispositifs mis en place pour surveiller la qualité de l’air intérieur.

En résumé, puisqu’on sait que l’on passe plus de 80 % de notre temps à l’intérieur, il y a de quoi s’inquiéter vu que maintenant nous savons que l’air intérieur est 8 fois plus pollué que l’air extérieur. Il est donc utile de purifier l’air intérieur par des appareils nouvelles générations afin de respirer un air propre et ainsi éviter les risques de maladies ou de cancer liés à l’impureté de l’air intérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*