Home » Finances » Recours à un architecte : est-ce une bonne idée ?

Recours à un architecte : est-ce une bonne idée ?

Selon la loi de 1977, tous les projets de travaux réalisés sur une surface de plus de 20m² et qui rentre dans une propriété de plus de 170m² doivent être soumis à un permis de construire, qui lui, devra être rédigé par un architecte qui a étudié le chantier. Toutefois, il y a quelques exceptions à la règle et il est intéressant de les connaitre.

Quel est le rôle de l’architecte ?

L’architecte var propose des prestations de choix allant de la conception des plans de la maison en passant par le choix des matériaux et le suivi des travaux. Il participe également à la réalisation de toutes les démarches administratives, au dépôt du permis de construire ainsi qu’au choix des entrepreneurs. En effet, il compare avec les clients les devis de travaux des entreprises sollicitées, dirige les travaux, veille au bon déroulement de ceux-ci et vérifie que le rendu est de qualité à la réception des travaux. À noter que le contrat avec l’architecte doit être établi bien avant le commencement des travaux et doit comporter quelques mentions obligatoires à savoir l’étendue des travaux à faire, la liste de ses missions, sa rémunération ainsi que le mode de règlement de ses honoraires, mais aussi les garanties à la réception du chantier.

Le coût des prestations d’un architecte

Si les travaux concernent des modifications du bâti, à savoir des travaux d’extensions alors, les occupants de la maison doivent impérativement faire appel à un architecte. Pour le choix, il revient plus intéressant de faire appel à des professionnels reconnus dans le domaine et dont les créations sont honorables. Pour ce qui est de son honoraire, il n’y a pas de plafonds à proprement dit, mais il faut savoir que sa rémunération devra se faire en fonction du coût de l’opération, du type de travaux à réaliser ainsi que de l’étendue de ses missions. Bien évidemment, il n’est pas facile de déterminer à l’avance le coût total de la construction, car les imprévus sont nombreux dans ce genre de projet, c’est pourquoi il faudra prévoir une marge entre le coût estimé et le coût réel des travaux listé dans le contrat avec l’architecte. Ainsi, si le coût de réalisation est à la hausse alors, les honoraires de l’architecte seront revus à la baisse. D’ailleurs, en parlant de rémunération, il faut savoir que les architectes peuvent être rémunérés au forfait, idéal pour les travaux dont on connait le coût à l’avance, au pourcentage, pour les coûts et les missions non définis ainsi qu’à la vacation horaire, c’est à dire, lorsque les missions sont ponctuelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*